Atelier de cinéma allemand >> Film « Lili Marleen »

Film suivi d’un débat en allemand. Un livret comportant un résumé du film et de la thématique abordée est disponible sur Internet.

Le cours s’adresse aussi bien à des français désirant (re)découvrir des films allemands en version originale et perfectionner leur compréhension de l’allemand parlé, qu’à des allemands cinéphiles souhaitant apporter leur point de vue.

Le film, tout en retraçant l’histoire récente, questionnent la réalité sociale et politique actuelle de l’Allemagne. Leur analyse nous permettra de dégager une vision nuancée des débats qui animent la société allemande de nos jours.

>>  1 séance : 3 € (adhérent)
>>  1 séance : 6€ (non-adhérent)

>>  Adhésion à l’association : 25 € par personne / 39 € couple / 55 € établissement

>>  Entrée libre pour les étudiants

Lieu : au CFAT, 18 rue Galpin Thiou, 37000 Tours

Pour tout renseignement, laissez nous un message avec vos coordonnées téléphoniques.

Intervenantes : Anette ANDERS & Marie-Françoise DUBOIS

Films proposés par le  :

Goethe Logos

 

 

 

Le thème pour les films de cette saison est :

« Les « Sept Arts » dans le cinéma allemand »

Tous les films projeté en cette saison sont en version originale allemande avec les sous-titres en français !
(sauf autre précision)

Date : lundi 16 avril 2018 à 18h-20h30

Film : Lili Marleen

Réalisateur : Rainer Werner Fassbinder, couleur (Farbe), 120 min., 1980

Nous sommes à Zurich en 1938. Le père de Robert, juif, avocat influent, fait tout pour éloigner son fils de Wilkie, une allemande, chanteuse de cabaret. Lorsque la guerre éclate, leurs relations deviennent difficiles. 1941: c’est à ce moment que Wilkie rencontre la chance de sa vie : une de ses chansons est diffusée par hasard par Radio Belgrade qui donnait des « informations » pour les soldats allemands dans toute l’Europe. Dès lors, Wilkie devient une gloire nationale, son ascension se poursuit irrésistiblement dans l’Allemagne nazie en guerre. Grâce à son influence, elle réussit à sauver Robert de la Gestapo, pour qu’il puisse retrouver la liberté en Suisse.
Zürich 1938. Roberts Vater, ein einflussreicher jüdischer Anwalt, setzt alles daran, seinen Sohn von der deutschen Barsängerin Wilkie fern zu halten. Der Kriegsausbruch erschwert noch ihr Verhältnis. 1941 erhält Wilkie die Chance ihres Lebens : Eines ihrer Lieder wird zufällig von Radio Belgrad gespielt, dem Sender, der europaweit Nachrichten für deutsche Soldaten verbreitet. Nun erlangt Wilkie Ruhm im ganzen Reich und beginnt einen unaufhaltsamen Aufstieg im kriegsführenden NS-Deutschland. Dank ihres Einflusses gelingt es ihr, Robert vor der Gestapo zu retten, so dass er in die Schweiz fliehen kann.