Vendredi 6 décembre : Film-Diskussion (bilingue) – Film : Die Abenteuer des Prinzen Achmed / Les Aventures du Prince Ahmed

Film suivi d’un débat dans la langue de son choix, allemand ou français.

Le cours s’adresse aussi bien à des français désirant (re)découvrir des films allemands en version originale et perfectionner leur compréhension de l’allemand parlé, qu’à des allemands cinéphiles souhaitant apporter leur point de vue.

Les films, tout en retraçant l’histoire récente, questionnent la réalité sociale et politique actuelle de l’Allemagne. Leur analyse nous permettra de dégager une vision nuancée des débats qui animent la société allemande de nos jours.

>  1 séance : 3 € (adhérent)
>>  1 séance : 6 € (non-adhérent)

>>  Entrée libre pour les étudiants
>>  Adhésion à l’association : 25 € par personne / 39 € couple / 55 € établissement

Bulletin d’inscription au format pdf : Bull-adhesion-2019-2020

Lieu (sauf exception annoncée) : au CFAT, 18 rue Galpin Thiou, 37000 Tours

Pour tout renseignement, laissez nous un message avec vos coordonnées téléphoniques.

Intervenante : Anette ANDERS

Film proposé par le  :

 

 

 

Tous les films projetés en cette saison sont en version originale allemande avec les sous-titres en français !
(sauf autre précision)

Date : Vendredi 6 décembre 2019 à 18h-20h30

Film : Die Abenteuer des Prinzen Achmed / Les Aventures du Prince Ahmed

Régie : Lotte REINIGER, couleur et N&B, 66 min, Allemagne 1923

À travers « Les Aventures du Prince Ahmed » , Lotte Reiniger a créé le tout premier long métrage d’animation de l’histoire du cinéma. Déjà dans les années 20, elle avait poussé jusqu’à la perfection artistique l’art et l’esthétique nécessaires à la réalisation de ce genre de films. Son style renoue avec les jeux d’ombres chinoises qu’elle a sensiblement étoffés grâce aux possibilités techniques offertes par le cinéma.

Mit den ”Abenteuern des Prinzen Achmed” nach Motiven aus „1001 Nacht“ schuf Lotte Reiniger den ersten abendfüllenden Trickfilm der Filmgeschichte. Technik und Ästhetik dieser Filmgattung entwickelte sie bereits in den 20er Jahren zur künstlerischen Perfektion. Ihr Stil knüpft an die chinesischen Schattenspiele an, die sie durch die technischen Möglichkeiten des Films erweiterte.